Bannir la peur de l’échec de mon enfant

La peur de l’échec c’est la peur d’échouer, celle de ne pas réussir à atteindre l’objectif fixé. Il s’agit d’une des formes les plus connues de l’anxiété.

Je vais vous donner quelques astuces pour lutter contre cette angoisse. 

Mais avant toute chose, vous pouvez commencer par lui rappeler ceci : il est difficile d’accepter l’échec, mais il est pire de ne jamais avoir essayé de réussir !

On y va ? Voici une liste de conseils à suivre pour ne plus avoir peur d’échouer 👇🏻

🔹 Faire le point avec votre adolescent

Faites le point avec lui. Essayez de lui faire comprendre par lui-même, pourquoi il arrive à avoir des résultats positifs et d’autres négatifs. Votre rôle est de l’accompagner dans la dédramatisation de ses erreurs, et dans l’acceptation de celles-ci.

🔹 Lui apporter du soutien

Essayez de savoir comment vous pouvez l’aider à avoir un sentiment d’espoir, de confiance et d’assurance nécessaire pour réussir.

L’influence de son entourage peut éloigner cette peur de l’échec ou, au contraire, favoriser cette sensation si on lui répète “tu es trop ambitieux, tu n’y arriveras jamais”.

🔹 Prendre conscience des causes de réussite ou d’échec

Il n’est jamais facile d’échouer après une série de réussites ou de bonnes notes. L’idée, c’est qu’il parvienne à comprendre les raisons de ses réussites et celles de ses échecs. Est-ce dû à une mauvaise méthode de travail ? Un manque d’implication ou de connaissances ? À vous de réussir à décrypter cela ! 

Si vous arrivez à lui faire comprendre pourquoi il a échoué ou réussi, ou qu’il vous le dit lui-même, c’est encore mieux ! S’il prend en considération ses erreurs, il sera beaucoup plus productif lors d’un nouvel apprentissage.

En somme, l’échec est un moyen d’apprentissage et surtout une expérience qui va l’aider à avancer. 😉

Frein à sa réussite personnelle

Cette peur d’échouer peut empêcher un jeune de découvrir de nouvelles choses. Parfois, à cause de cette peur, il peut en arriver à laisser passer d’incroyables opportunités. Votre enfant doit oser ! Sa réussite personnelle doit être sa première motivation, il faut qu’il ait un projet et qu’il aille de l’avant pour ne manquer aucune opportunité et ainsi se donner les moyens de saisir celles qui sont à sa portée !

Réorganiser ses habitudes

Avant de paniquer, je lui conseille de prendre le temps de réfléchir et de chercher une solution à son échec afin de voir l’aspect positif même quand tout lui paraît insurmontable.

Voici de petites astuces qui risquent de le faire rire, mais qui fonctionnent ! 😜

  • Se répéter “Je vais y arriver!” avant un examen ou avant d’entreprendre un projet

  • S’éloigner des personnes négatives et décourageantes

  • S’inspirer de personnes qui ont réussi pour se motiver à faire de même.
  • Se surprendre soi-même

Dites-lui de se faire plaisir dans ce qu’il entreprend et de se simplifier la vie, il doit prendre plaisir à découvrir de nouvelles choses !

Être heureux dans ce qu’on fait,  notamment ses études, c’est une des clés de la réussite, car s’il est assidu et sûr de lui, c’est gagné !

Et alors…

S’il n’affronte pas son réel problème lui-même, il ne passera pas au-dessus de cette peur de l’échec. Il doit l’accepter pour avancer, s’offrir à de nouveaux projets et laisser derrière lui tous ses questionnements et ses angoisses. Cet échec le rend plus fort et lui offrira une meilleure appréhension de l’événement et donc de cette angoisse.

Accompagnez-le dans sa démarche, il est capable de surmonter cette peur, d’aller de l’avant et de vivre des aventures extraordinaires ! ✌🏻

Faire face à sa peur et avancer

Avoir un plan B : en cas d’échec, aidez-le à trouver une solution alternative qui pourrait lui convenir.

Analyser les résultats possibles : il ne doit pas avoir peur de l’inconnu, n’hésitez pas à l’encourager à se diriger vers de nouveaux horizons.

Avoir des pensées positives : il doit savoir se motiver lui-même, et en cas d’échec, il faut qu’il sache se rappeler de ce qu’il a réussi !

Apprendre à avoir confiance en soi en 3 étapes

🔹Mieux respirer pour évacuer la sensation provoquée par la peur de l’échec

Le fait de bien respirer va atténuer les sensations et les sentiments qui lui font perdre le contrôle. C’est un exercice qui permettra à votre enfant de se recentrer sur ses intérêts et ses objectifs. Il se sentira apaisé et pourra “reprendre le contrôle”.

🔹Lui demander pourquoi il a peur

Pour surmonter ses peurs, il faut avant tout être à l’écoute de sa fragilité pour prendre soin de cette partie de lui qui n’a pas été entendue. Une fois que cette fragilité est prise en compte, il faut que vous l’aidiez à trouver des solutions pour que cette peur se transforme en une force.

🔹Arrêter de culpabiliser et d’avoir honte

Quand on a peur, cela peut provoquer un sentiment de honte, et vice-versa. Mais au fond,  vous devez faire comprendre à votre enfant que le fait de donner une mauvaise réponse n’est pas ridicule, que vous l’avez vécu et que cela permet de mieux apprendre.

À vous de jouer ! 😄

N'hésitez pas à partager cet article avec votre entourage !

Laisser un commentaire