Stage en entreprise : mode d’emploi

La recherche de stage est toujours une période stressante, surtout quand c’est la première fois. On voit l’échéance se rapprocher et ce n’est pas toujours facile de trouver un stage pour un jeune, qui n’a pas beaucoup (ou même pas du tout) d’expérience. On vous redonne aujourd’hui les quelques points importants à bien avoir en tête pour accompagner votre enfant dans cette recherche.

1/ Le stage, pourquoi c’est important ?

Avant toute chose, il nous paraît important de rappeler qu’un stage, ce n’est pas seulement quelques jours sans cours, pour montrer à un enfant où travaille ses parents. Il s’agit souvent de sa première rencontre avec le marché du travail. Cela peut-être une excellente opportunité pour confronter son imaginaire avec la réalité. Cela peut également lui permettre de mieux comprendre à quoi ressemble le métier de ses rêves.

Prendre cette recherche au sérieux peut lui permettre de mieux orienter ses choix futurs vers une formation ou vers une filière.

2/ Préparer sa candidature

La recherche de stage d’un collégien ou d’un lycéen peut paraître compliquée car il n’a pas le droit d’effectuer des tâches, il s’agit uniquement d’un stage d’observation. Dès lors, il n’a pas grand-chose à offrir à l’entreprise. En revanche, le professionnel auquel il sera confié devra lui consacrer du temps et de l’énergie.

Mais pas de panique, on trouve ! Pour cela, il faut adopter la bonne démarche. C’est aussi l’occasion de s’essayer pour la première fois à l’exercice d’une candidature. Il est évident qu’un élève de 3e n’a pas à proprement parler de C.V. Mais il peut tout de même préparer un premier C.V., une version certes très épurée mais qui présentera sa formation (choix des langues, éventuelles options, voyages linguistiques, etc), ses centres d’intérêts et les activités qu’il pratique.

Astuce : on pense à avoir une adresse mail (avec un intitulé sérieux, du type nom.prénom par exemple) et avoir une annonce de répondeur qui reste classique. Ça fait toujours meilleur effet (et c’est une très bonne habitude à prendre pour plus tard).

Il devra également rédiger une lettre de motivation. Pour cela, on oublie les grandes phrases qui ne sont pas du tout celles d’un adolescent de 15 ans. Il doit écrire avec conviction et expliquer pour quelles raisons il voudrait passer quelques jours dans telle entreprise, pour découvrir ce métier en particulier. Un professionnel est toujours sensible à l’intérêt qu’on porte à son métier.

3/ La recherche

Votre enfant doit au maximum faire par lui-même. Bien sûr, il aura besoin de votre aide. Mais celle-ci doit venir soutenir son propre effort. Incitez-le à écrire sa lettre de motivation et à faire son C.V. en cherchant un modèle sur Internet. Relisez-les ensemble. Puis aidez-le à trouver des solutions pour proposer sa candidature et contacter les gens susceptibles de l’accueillir en stage.

Au final, ce premier stage à la fois un moyen de découvrir le monde professionnel mais aussi une première formation pratique à la recherche de stage (puis d’emploi).

S’il a l’occasion de se déplacer directement dans l’entreprise, c’est une excellente preuve de motivation et d’implication. S’il est trop timide, il peut aussi très bien envoyer sa candidature par téléphone, par mail, ou même de plus en plus par les réseaux sociaux.

Le réseau joue également un rôle précieux. Sans parler de « piston », vous pouvez mettre en relation votre enfant avec certains de vos contacts s’ils sont susceptibles de pouvoir l’aider. À lui ensuite de présenter sa demande ! En revanche, ne vous chargez pas de trouver le stage à sa place.

4/ Et la loi ?

La loi encadre de plus en plus le statut de stagiaire. Tout stage, quel que soit le niveau de l’élève, fait l’objet d’une convention. C’est un contrat tripartite entre l’élève, son établissement scolaire responsable de sa formation et l’entreprise qui l’accueille.

Ce contrat doit préciser les coordonnées de chacun, les horaires du stage, son lieu, éventuellement les missions (elles seront très succinctes dans le cas d’un stage de 3e). Le stage de 3e doit se dérouler sur une période de 3 à 5 jours, en dehors des vacances. Il ne donne pas lieu à un salaire ou à une gratification.

Avec toutes ces infos, vous êtes désormais mieux équipés. Ce premier stage est une belle opportunité pour de nombreux élèves et il réveille parfois des vocations chez certains ! Alors bonnes recherches 😉

N'hésitez pas à partager cet article avec votre entourage !

Laisser un commentaire