Inscription des voeux sur Parcoursup

Il y a plusieurs étapes lors de l’inscription de votre enfant sur Parcoursup. Je vous accompagne étape par étape tout au long de cet article pour éviter tout stress inutile et gérer l’inscription des voeux sur Parcoursup dans les règles de l’art.

Lors de la création de l’espace de votre enfant sur Parcoursup, on vous demande de renseigner toutes ses informations personnelles : identifiant, numéro INE, etc.

Vous pouvez prévenir votre enfant : il faut conserver soigneusement ces 2 identifiants car ils lui permettront de se connecter à chaque fois que nécessaire. Sans eux, ça risque d’être plus compliqué !

“Tu as fait tes vœux ?”

En avant, plus de temps à perdre ! Votre enfant a une idée déjà bien précise de la formation qui l’intéresse, ou au contraire, ça reste flou ?

Pas de panique, il est possible d’inscrire ses vœux sur Parcoursup à partir de mi-janvier et ce, jusqu’à mi-mars. Mais ils sont limités à 10 ! Il faut donc bien choisir et surtout écouter ses envies et son projet professionnel. À son tour de jouer, et de réfléchir un peu… N’hésitez pas, avant cette date, à l’encourager à se pencher sur la question et à l’accompagner dans cette réflexion. Si vous sentez que la situation patine un peu, c’est peut-être aussi l’occasion d’aller rencontrer des spécialistes de l’orientation ou des métiers qui l’intéressent.

Le but est que votre enfant se concentre sur les filières qui l’intéressent réellement.

À noter : il est important de prévoir un “plan B”. En effet, il y a énormément de demandes et parfois, on peut avoir de mauvaises surprises. Alors autant prendre ses  précautions avant pour éviter de se retrouver dans une situation délicate.

Mais il existe également une super option : le sous-vœu. Vous connaissez ? C’est tout nouveau, et c’est assez pratique.

Il s’agit de faire inscrire des voeux secondaires au sein du vœu principal de votre enfant. Cela lui permettra d’augmenter ses chances d’obtenir une place sur les candidatures qui l’intéressent vraiment.

Si votre enfant veut faire un BTS MUC, par exemple, il y aura son vœu principal avec son établissement “préféré” et des sous-voeux, avec le même BTS, mais dans des établissements différents. Rassurant !

Cependant, votre enfant ne pourra faire que 20 “sous-voeux” au total. Il faudra donc bien les choisir, eux aussi !

1 vœu = 1 dossier ? YES !

Pour chacun de ses voeux inscrits sur Parcoursup, votre enfant devra renseigner toutes les informations demandées par l’établissement… Alors oui, cela demande du temps et de la concentration. C’est une tâche importante dans la demande de poursuite d’études sur Parcoursup à ne pas négliger, bien au contraire.

Petite nouveauté cette année, les établissements demandent que les élèves écrivent un petit texte de motivation au sujet de la formation souhaitée. En bref, c’est une lettre de motivation : et elle a toute son importance dans le dossier de votre enfant. Se démarquer est sa spécialité ? Alors le tour est joué.

À vous de voir avec votre enfant ce que doit contenir sa lettre de motivation selon la formation, ses atouts… Mais une chose est sûre, votre aide sera nécessaire pour cette étape !

À noter : pas besoin de faire compliqué ! Si sa motivation est sincère, les mots viendront naturellement. Les établissements n’attendent pas de grandes formules mais bien que votre enfant exprime son envie, les raisons de son choix. Alors, c’est le moment de laisser parler son cœur !

Mais ce n’est pas tout, les profs ont également un rôle à jouer : remplir une fiche “Avenir” dans laquelle on demande leur avis sur le vœu de l’élève. Votre enfant ne doit donc pas hésiter à les solliciter pour connaître leur opinion ou leur demander conseil. C’est toujours bon à prendre !

Et les résultats ?

Il y a 3 types de réponses :

  • Oui : votre enfant est admis·e
  • En attente d’une place : votre enfant est sur liste d’attente
  • Non : sa candidature est refusée par l’établissement

Si votre enfant est sur liste d’attente, dites-lui de surveiller ses messages régulièrement. On ne sait jamais quand une place se libère : il s’agit de rester alerte car une proposition d’admission peut arriver n’importe quand.

Aucune admission, que faire ?

Pas de panique, on a deux solutions à vous proposer :

La première : vous pouvez faire “appel” du dossier de votre enfant. Dans ce cas, une commission d’accès à l’enseignement supérieur est obligé de vous faire de nouvelles propositions. Cela peut être une idée si son dossier était solide ou si ses profs était très optimistes par exemple.

Dès la fin du mois de juin, votre enfant pourra alors ajouter de nouveaux vœux grâce à cette procédure complémentaire où on lui fournira une liste de toutes les formations qui ont encore des places.

Dites-lui bien de ne pas perdre espoir. Ensemble, vous trouverez quelque chose qui lui correspondra.

Bonne chance !

N'hésitez pas à partager cet article avec votre entourage !

Laisser un commentaire