L’affectation au lycée : comment ça marche ?

Cet article parlera sûrement aux parents de collégiens, et plus spécifiquement à ceux ayant des élèves en 3e. En effet, ils arrivent bientôt au terme de leurs années d’étude au collège et intégreront bientôt le lycée. Si pour certains, cette transition se fait assez aisément puisqu’ils restent dans le même établissement, pour d’autres, cela suscite beaucoup d’interrogations.

La fin de la 3e se déroule en 3 étapes : l’orientation, l’affectation et l’inscription. Elles sont toutes liées et s’enchaînent de manière logique. Petit mode d’emploi !

L’orientation

On vous en a déjà parlé plusieurs fois dans le Taille Crayon. L’orientation consiste à décider quelle suite votre enfant va donner à ses études. Voies générale, technologique, professionnelle : il existe différents choix. En concertation avec l’équipe pédagogique et la direction d’établissement, il s’agit de trouver celle qui conviendra le mieux à votre enfant. Lors des conseils de classe, au fil des trimestres, chacun a émis des vœux et des avis.

L’affectation

L’affectation consiste à déterminer dans quel établissement votre enfant sera scolarisé pour mettre en œuvre l’orientation choisie.

Comme pour l’orientation, vous émettez des vœux via la fiche de dialogue (elle peut porter un nom différent selon les établissements). En mai, vous inscrivez ainsi 3 à 8 vœux, suivant l’académie dont dépend votre enfant. Ils doivent être priorisés (le vœu préféré en premier et ainsi de suite).

C’est l’établissement de votre enfant qui va ensuite saisir vos vœux dans le logiciel Affelnet. Celui-ci attribue des points à chaque vœu en fonction de différents critères propres à chaque académie. Le plus souvent, on retrouve les résultats scolaires, la localisation géographique et le fait d’avoir des frères et sœurs dans le même établissement. Des points supplémentaires peuvent être attribués selon certains critères (sportifs de haut niveau, section internationale, handicap, statut boursier…).

L’algorithme peut ainsi établir un classement en tenant compte des priorités données par l’académie et chaque établissement. Il attribue ensuite un maximum de premiers vœux à un maximum d’élèves. Chaque place attribuée permet de supprimer les vœux suivants, situés plus loin dans la liste, et donc de libérer des places pour d’autres élèves.

Il n’y a pas de notion de premier arrivé, premier servi. Il s’agit de maximiser la satisfaction d’un plus grand nombre d’élèves possible.

Les affectations sont normalement reçues après le brevet. Pour ceux qui n’ont pas reçu de place, il y a une seconde session en juillet. Tous les élèves ayant un avis de passage favorable en fin de 3e ont une place assurée dans un des établissements de leur académie. Attention toutefois car certaines formations spécifiques (langues rares, classes européennes, etc) ont un nombre de places limité. On met tout dans la fiche de dialogue, y compris la plupart des lycées privés. Pour certains, on s’adresse également au chef d’établissement : renseignez-vous dès que possible si vous visez un établissement privé.

L’inscription

Le collège vous fera signe quand il faudra remplir les vœux. Il vous notifie également lorsque les résultats paraissent. C’est ensuite à vous de réaliser l’inscription auprès du lycée, parfois en ligne. Attention, si vous ne respectez pas les délais (généralement entre mi-juin et mi-juillet), vous perdez la place attribuée à votre enfant.

Si à l’issue de la procédure votre enfant n’a pas de place, rapprochez-vous du directeur d’établissement. Il vous aidera à recenser les places encore disponibles pour trouver une solution.

Et voilà, vous savez (presque tout) sur l’affectation au lycée ! Le fonctionnement de l’algorithme peut paraître un peu flou. Retenez que les résultats scolaires de 3e et la localisation des lycées demandés jouent beaucoup dans l’affectation.

N'hésitez pas à partager cet article avec votre entourage !

Laisser un commentaire